Le miel fait-il grossir ?

Le miel fait-il grossir ?

De tout temps, le miel a été décrit comme l’aliment parfait. Ces bienfaits pour la santé ne sont plus à démontrer. Ne demandez pas aux fabricants de produits cosmétiques d’en dire du mal. Alors, lorsqu’on sait tout cela et qu’on vous apprend que le miel pourrait faire grossir, la question interpelle incontestablement. S’agit-il d’une intoxication ou d’une réalité trop peu connue ? C’est l’heure de le savoir.

Valeur en calories du miel

Lorsqu’on parle de prise de poids, les calories sont au cœur du débat. Aussi, la meilleure façon de déterminer si oui ou non le miel fait grossir est-elle de connaître sa valeur calorique. 100 g de miel contiennent environ 327 calories. Il s’agit-là de la valeur moyenne des produits qui se classent dans la catégorie des édulcorants et des sucres  dont fait partie le miel.
Lorsqu’on compare ce produit au sucre par exemple,  on se rend compte qu’il y a environ 22 calories dans une cuillère à soupe de miel contre 16 calories pour une cuillère à soupe de sucre. Cela démontre clairement que le miel est beaucoup plus calorique que le sucre. Cependant, fait-il grossir pour autant ? La réponse est non et la  raison est toute simple.

Le miel et le jeu de calories

Il est vrai que le miel est considéré comme un sucre. Cependant, il a deux atouts que les autres agents sucrants ne possèdent pas :
•    il est composé à 80 % de glucides;
•    il a un fort pouvoir sucrant.
La conséquence de sa teneur en glucides associée à sa très forte valeur nutritionnelle est que le miel se digère beaucoup plus lentement. Vous serez donc moins enclin à en consommer. Mieux encore, le fort pouvoir sucrant du miel fait qu’une cuillère à soupe de miel crée le même effet sucré que 2 à 3 cuillères à soupe de sucre.
Lorsque l’on n’en revient à la valeur calorique de ces deux produits, vous comprenez très vite que vous consommez davantage de calories à utiliser du sucre plutôt qu’à utiliser du miel. Avec les trois cuillères à soupe de sucre, vous consommez 48 calories contre 22 calories pour la cuillère à soupe de miel.
En somme, même si le miel est plus calorique que le sucre, vous consommez moins de calories en consommant du miel que du sucre.

La place du miel dans un régime

Maintenant qu’il est clair que le miel ne fait pas grossir, il convient de comprendre en quoi il aurait sa place dans votre régime minceur.

Le miel, la faim et le grignotage

Comme il a été susmentionné, le miel comporte une très grande quantité de glucides.  Les glucides représentent un peu plus de 80 % de la composition du miel. C’est ce qui en fait un sucre lent. Or, il se fait que les sucres lents ont la particularité de produire un effet de satiété. En d’autres termes, le miel agit comme un parfait coupe-faim.
En consommant du miel, vous apprenez à votre corps à manger à sa juste mesure. Vous grignotez aussi moins entre les repas. Sachant que le grignotage fait partie des causes les plus récurrentes de prise de poids, le miel apparaît donc comme un très bon allié minceur. Le plus important est que vous réfréniez, avec le miel, les envies de sucre.
Par contre, considérant que les sucres représentent quand même 79 % de la teneur du miel, il doit être consommé avec modération.

Le miel, le cholestérol et le gras

Vous n’êtes pas sans savoir qu’il y a le mauvais cholestérol et le bon cholestérol. La nuance entre les deux est que le premier est très nocif pour la santé tandis que le second est plutôt bénéfique.
Or, il s’avère que le miel ne contient aucun cholestérol. Autrement, il n’y a aucune chance que la quantité de cholestérol dans votre corps augmente lorsque vous consommez du miel. Mieux encore, des études scientifiques ont prouvé que consommer du miel dilué dans de l’eau contribuerait à diminuer le taux de mauvais cholestérol dans votre sang et à augmenter le taux de bon cholestérol.
Par ailleurs, dans le miel, on ne retrouve que 0,1 gramme de lipides pour 100 g de miel. Le miel ne contient aucun acide gras saturé, aucun acide gras mono-insaturé, ni des acides gras polyinsaturés. Sachant que l’excès d’apports en acide gras saturé peut être mauvais pour votre régime minceur, le miel s’illustre comme l’aliment minceur parfaite.
En somme, à la question de savoir si le miel fait grossir, la réponse est nuancée. Tout dépend alors de la façon dont vous le consommez et en quelle quantité. Il a beau être un agent minceur, le miel est un aliment calorique. Il doit être consommé avec grande modération. Dans tous les cas, il est toujours bien mieux nutritionnellement que le sucre et les autres agents sucrants.